www.Yakarire.net
Yakarire
TRIBUNAL
ACTU FR
VIDEOS
ACTU OBSCURE
LE DEBAT
JCVD
3615 MYLIFE
HUMOUR
IMMIGRATION
SOCIETE
L'actu vu par le côté lumineux patriote
Retrouvez ici l'actualité racontée par tous ces patriotes français absents des médias mainstream, ceux qui souffrent en silence, ces laisser pour compte, ces sans dents...
Ils pourront se confier ici sans honte, et dire ce qui leur pèse réellement sur le coeur ! Alors attendez vous à tout, car un peuple qui souffre a besoin de s'exprimer !
Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.
Liste des actualités :
Archives : 2020 - 2021
Sélectionnez une actualité...
www.yakarire.net | Site satirique & parodique | L'actu sans déprimer
Education
14/03/2021
share icon
► Les dégâts d'internet sur nos enfants
Parents, vous êtes responsables !
J'aimerais vous partager un message Facebook de l'une de mes collègues de travail, à lire ci-dessous.
On travaillait tranquillement sur les mots dérivés avec les élèves de sixième. J’en étais à Vers/Vermisseau. Un gamin évoque intelligemment la vermine, on déplie les différents sens du terme : insectes, animaux grouillants, envahissants, qu’on peut écraser. Vers, puces, cafards, rats. Beurk, beurk, je rigole. Une petite lève la main : “Madame, l’autre fois sur snap y avait un mec qui expliquait qu’il avait violé un rat, et il en montrait le cadavre et tout.” Ah oui ah oui crient les autres. Je reste comme une conne avec mes lion/lionceau baleine/baleineau perdrix/perdreau, mon malheureux velleda et mon ridicule manuel de petit professeur de rien du tout. Bon. On fait une pause sondage. Qui a un portable? Tous. Qui a des réseaux sociaux? 20/22. Je prends les précautions d’usage, puis : qui est déjà tombé sur des images pornos sur le net? Tous, même ceux qui ne lèvent pas la main : leur air est entendu. Je demande s’ils ont cherché seuls. “Parfois on est curieux, mais en fait c’est souvent sur les réseaux. On reçoit des invitations de groupes d’inconnus ou d’amis avec des liens et quand on clique c’est des vieux qui se touchent, ou des seins, ou des trucs chelous...” Etc. Les filles ont reçu beaucoup, beaucoup de dickpics ; elles ont probablement vu plus de teubs que leur grand-mère. L’une d’entre elles me dit « une fois c’était un Monsieur vraiment vieux, genre soixante ans...» Pour rappel, en sixième, ils ont onze/douze ans. Je demande quels parents vérifient leur usage d’internet. Ils me répondent que la plupart essayent mais ne savent pas faire. Ça fait cinq ans que je reçois le même type d’excuses, tous milieux sociaux confondus, tous établissements confondus. Alors merde. Aux chercheurs de ressorts logiques foireux , venez pas me la jouer psychanalyste de comptoir détendu par trois lectures biaisées de Freud (qui serait d’accord avec moi, d’ailleurs): “non mais les gosses à cet âge ont une sexualité latente, ils savent déjà comment ça se passe ». J’en ai rien à foutre : ça ne me regarde pas, la sexualité de mes élèves ; ce n’est pas mon propos. Ça les regarde eux. Ils feront leur choix. Je fais de la prévention, comme tous mes collègues, dans un cadre spécifié par des textes et construit au préalable. Non, ce qui me regarde, c’est qu’au milieu d’un cours de lexicologie un lundi matin je me retrouve avec vingt gamins qui me parlent de rat violé et de bites de vieillards parce que vous êtes pas foutus de comprendre qu’acheter un Iphone 11 à vos enfants est une mauvaise idée, que les laisser s’inscrire sur des réseaux sociaux est une mauvaise idée (« la limite d’âge? J’ai mis que j’étais né en 2000 madame »), que les laisser jouer en réseau avec des inconnus est une mauvaise idée, et surtout que vous êtes pas foutus de vérifier des paramètres de confidentialité de base avec une simple case à cocher : “empêcher les contacts inconnus de vous envoyer des messages. » Autant donner un flingue à un gamin sans même en enclencher la sécurité. Que les gosses exagèrent ou non est un faux débat là-aussi : c’est leur représentation de ce qu’ils ont vu, perçu par eux comme monstrueux ou bizarre, qui ressort là. Vous êtes bien mignons de nous jouer les pères/mères la morale au moindre scandale sexuel pédophile ou incestueux , à coup de « peine de mort » et « dégénérés au bûcher » mais vous exposez vous-même vos gosses à des pratiques dignes des Cent vingt journées de Sodome par pure paresse, sous des prétextes fallacieux du type “tous ses copains en ont un” ; “il en a besoin pour que je l’appelle quand il rentre à la maison” ; “c’est pour ses devoirs”. Tant que vous y êtes, filez leur un taz et emmenez-les en warehouse parce qu’ils doivent faire un exposé de chimie. Quand je leur ai demandé s’ils avaient pu en parler à leur parents, ils m’ont répondu que c’était hors de question et m’ont supplié de ne pas le dire. « Ma mère me défonce si je parle de ça ». Bah oui, évidemment. En plus de ne rien vérifier des contenus auxquels vous exposez vos enfants, vous les empêchez de vous en parler parce que c’est gênant pour vous ou qu’ils sont trop petits pour le moment. Un grand bravo. On refile encore le bébé au prof pour qui ce n’est absolument pas gênant d’expliquer ce qu’est une blue waffle (véridique) ou de signaler qu’une gamine mate Boku no Pico à deux heures du matin sur son téléphone au lieu de dormir (véridique). Quand on en parle aux parents? « Ah oui mais c’est pas nous c’est les copains, mon fils/ma fille ne regarde pas ces choses-là». « On est dépassés » que j’entends. C’est pourtant simple, nom de Dieu : vous maîtrisez l’outil et vous pouvez en contrôler l’usage de la plus stricte manière possible ; vous ne le maîtrisez pas et dans ce cas vous ne le donnez pas à vos enfants. Mais c'est plus facile de s'énerver uniquement lorsque le téléphone à huit cent balles est cassé. Merde. Merde merde merde à vous. C’est pas à moi d’expliquer à des gamins de onze ans que ce qu’ils voient sur le net est faux, que la sexualité n’a rien à voir avec ça, qu’ils auront le temps de découvrir tout ça plus tard. C’est pas à moi de vous expliquer qu’il faut limiter le temps d’écran de votre petit sous peine de lui cramer les mirettes et les synapses. C’est pas à moi de ramasser des enfants à la petite cuillère parce qu’on a publié des photos d’eux à poil sur des groupes snaps obscurs. C’est pas à moi de combler vos incapacités en éduquant vos enfants à ce qui n’a rien à voir avec ma matière, d’autant que vous viendrez vous plaindre après coup que l’école ne fait rien quand elle fait tout de même quelque chose. Je m’y plie parce que je ne peux pas la fermer quand une gamine de onze ans tombe sur des enfonçages de godes (véridique, putain) parce qu'elle a cliqué sur le lien d’un déséquilibré - inconnu d’elle et de vous - alors qu’elle matait une story d’un fan club des BTS. Mon langage vous choque : rien à foutre. C’est mille fois moins choquant que ce à quoi vous exposez sciemment vos enfants et ça vous réveillera peut-être un coup. Faites votre putain de boulot de parents. Et tenez, pour finir, un petit conseil de prof de français : si vous voulez que vos gosses lisent plutôt que d’aller sur le net, montrez-leur l’exemple au lieu de leur ordonner vaguement de lire comme si c’était une corvée, le nez vissé à votre smartphone. Ça m’évitera de vous refaire la leçon, j’ai jamais aimé cette posture.
FIN DE SON MESSAGE.
Même si je ne partage pas ses convictions politiques, son message est plus que jamais d'actualité avec la décadence de notre jeunesse, accélérée par la paresse, voir le je-m'en-foutisme de tous ses parents, focalisés sur leurs métiers, sur leur écran de télévision, sur leurs bouteilles de bière et j'en passe.
Si vous n'êtes pas capables d'élever vos enfants, n'en faites pas, ceci n'est pas un problème lié à l'immigration, mais touche toutes les classes sociales des pays soit disant industrialisés..
Contribution de :
Valérie Dupuis
Professeur de français
Doigtée par Medhi, un élève turbulent, en plein cours, elle est tombée en sévère dépression.
Médias & illustrations
posté par «Maximus»
L'avis de nos experts
Le camp des
≪ Gentils ≫
Avis à géométrie
variable
Le camp des
≪ Méchants ≫
Rokhaya Diallo
Militante antiraciste
Fan de #hashtag, déteste la France mais en profite

Que de bêtises... les réseaux sociaux c'est le top ! Voir des bites, des chates à 10 ans ou même avant, c'est une bonne chose pour leur éducation ! J'encourage vivement l'envoi de dickspic et autres.

Bouffegland78
Homosexuel assumé
J'aime bien me masturber en live. Film préféré: Les Crevettes pailletées

Ah l'arrivée des réseaux sociaux, le top ! La moitié des français ont déjà du voir ma bite sans y prêter attention sur Facebook ou Twitter ! Souvent imitée, jamais égalée !

Abdellatif Kechiche
Producteur de cinéma
Entre les prises, j'aime faire un tour dans les loges féminines...

Il m'arrive d'envoyer quelques dickpics, mais seulement aux actrices sur mes tournages.

Emmanuel Macron
Président de la France
Le roi des gueux, aime se comparer avec Napoléon, et Hitler en privé.

La vente de téléphone rapporte des milliards aux plus grandes entreprises dans le domaine, d'ailleurs certains d'entre eux ont participé au financement de ma campagne. Donc je ne vois aucune raison d'interdire l'usage des téléphones portables aux adolescents, laissez voir des bites, des décapitations, tant que ça me rapporte de l'argent.

Jackie Chan
Hollywood VIP
Super star asiatique d'arts martiaux, il a toujours le sourire !

L'envoi de dickpicks est courant, même avant l'arrivée des smartphones. L'ajout de la fonction ZOOM est sortie peu après, après les requêtes de nombreux asiatiques.

Mia Khalifa
Actrice porno
Suce des bites comme personne, a rendu des millions de femmes cocus virtuellement

Qu'elle ferme sa gueule celle-là ! 3/4 des mes followers sont des ados, si on leur interdit de voir du porno sur internet, je vais me retrouver au chômage.

Marine Le Pen
Rassemblement National
Dernier espoir pour des millions de patriotes face à la horde ennemie

Vivement une censure d'internet, si l'envoi de dickpicks aux ados devient interdit, j'en connais un qui va sombrer en dépression. Un indice, c'était l'un des leaders de mai 68.

Sans dent anonyme
Le peuple
Nous sommes des millions et vivons comme des rats

Ah les téléphones.. à l'époque c'était bien mieux, on s'en servait juste pour parler. Maintenant, ça permet aux gouvernements de nous espionner, caméra, écouteurs, GPS.. Le progrès est censé servir le peuple pas l'opprimer.

[ Vous devez être inscrit pour commenter. ]